rens1280

Officier renseignement

Témoignage du Commandant Alexandra S.

Issue d’une famille militaire, j’étais animée dès le lycée par la volonté de « prendre le relais » et d’entamer une carrière d’officier. A l’issue de mes études supérieures à Sciences Po puis en DEA – DESS (masters 1 et 2 aujourd’hui) en relations internationales puis en armement, j’ai intégré l’Armée de l’air en 1999 par le biais du recrutement sur titres dans la spécialité « renseignement ». J’ai choisi de servir dans la défense aérienne à Taverny en première affectation en 2002, les funestes attentats du 11 septembre 2001 ayant remis ces préoccupations sur le devant de la scène, rendant ainsi mon métier particulièrement prenant. Je rejoins ensuite l’État-major des armées en 2006 où, tout en restant au service de l’Armée de l’air, j’ai pu exercer des fonctions passionnantes dans des postes de conception en renseignement / relations internationales, que j’ai pu concrétiser dans de nombreuses missions à l’étranger dont certaines dans des pays particulièrement difficiles. J’ai également pu travailler auprès de l’OTAN, de l’ONU, aux côtés de nos diplomates, dans le domaine de l’armement. Ces années d’état-major ne m’ont pas empêchée de participer aux opérations de nos forces armées et m’ont même permis de partir en poste en ambassade. Après l’École de guerre, me voilà de nouveau au cœur des opérations. Cette riche et passionnante expérience vécue tout au long de ces quinze années – et sans aucun doute celle des années à venir – me convainc tous les jours que rejoindre l’Armée de l’air était le meilleur choix !