L’École qui forme tous les officiers de l’armée de l’air_FBE6126

Depuis la rentrée du 24 août 2015, l’École de l’air accélère son évolution vers le nouveau format défini par le plan stratégique de l’armée de l’air Unis pour « Faire Face ».

Les formations initiales d’officiers jusque-là dispensées par l’École de l’air, l’École militaire de l’air, le Cours spécial de l’École de l’air et le Cours spécial de formation des officiers sont désormais regroupées au sein d’une seule et unique école reprenant l’appellation originelle : École de l’air.

ÉCOLE MILITAIRE AÉRONAUTIQUE PAR EXCELLENCE

L’École de l’air développe trois axes de formation

  • Une formation académique de haut niveau d’expert du milieu aéronautique et spatial. Renouvellement en 2015 de l’accréditation CTI du diplôme d’ingénieur pour la durée maximale.
  • Une formation militaire exigeante développant les aptitudes au commandement et au management.
  • Une formation aéronautique concrétisée par un premier Brevet avec la pratique du vol à voile et du vol moteur sur des appareils de dernière génération (glasscokpit).

L’École de l’air propose une diversité de filières adaptées aux besoins et dispense des formations qualifiantes

Environ 500 aviateurs sont formés annuellement suivant un parcours adapté à leur profil. Selon leur niveau de recrutement, ils ont la possibilité de suivre l’un des quatre cours ci-dessous :

  • Un cours de master sanctionné par l’un des diplômes suivants : diplôme d’ingénieur de l’École de l’air ; diplôme de master de sciences humaines et sociales en partenariat avec l’IEP d’Aix-en-Provence (associé au diplôme de l’IEP) ; diplôme de master de l’université d’Aix-Marseille.
  • Un cours visant à la délivrance d’un diplôme de licence de l’université d’Aix-Marseille.
  • Un cours spécial ouvert à certains élèves-officiers étrangers.
  • Un cours consacré à la formation militaire et générale de l’officier, dédié aux officiers issus du rang, officiers sous contrat, volontaires aspirants, officiers de réserve ainsi qu’aux élèves de l’école polytechnique, de l’école nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA-Bretagne) et aux élèves ingénieurs militaires d’infrastructure.