La formation académique

L’Ecole de l’air, pleinement inscrite dans la capacité « Formation & entrainement » et en phase avec les orientations stratégiques de l’Armée de l’air, est chargée de former tous les futurs officiers en les préparant à court et à long terme par les meilleures formations académiques initiales possibles. Indispensable, la préparation intellectuelle des officiers leur permet d’acquérir les connaissances et méthodes nécessaires à la poursuite de leur formation spécialisée, à l’exercice de leurs responsabilités d’experts de l’utilisation militaire de la troisième dimension et de commandement, ainsi que, pour les officiers de carrière, au rôle de futur haut dirigeant.

L’action actuelle de la DFSH correspond déjà en grande partie aux axes d’effort identifiés par le CEMAA pour atteindre ses objectifs.

Dispenser une formation moderne, à l’image de l’armée de l’air

L’Ecole de l’air prépare les élèves-officiers et officiers-élèves aux capacités de combat modernes par des enseignements adaptés.

Ses enseignants militaires participent aux exercices et opérations, restant en lien direct avec la réalité opérationnelle du terrain (Mali, Afghanistan). Les formations sont régulièrement actualisées incorporant par exemple un cours de cybersécurité, des projets drones, un séminaire opérations aériennes ou encore une initiation à la simulation. L’acquisition d’outils pédagogiques et de matériels d’illustration récents permet de les enrichir : actionneurs hydrauliques A400M, banc moteur virtuel, salle réseau CISCO, serveur informatique de virtualisation, imprimante 3D, laboratoires de langue, fonds documentaire de la médiathèque diversifié et mis à jour en permanence. Enfin, l’école modernise ses propres « capacités tactiques » par des méthodes pédagogiques actives et innovantes : enseignement par la recherche, enseignement à distance, technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement ou encore apprentissage par problème et par projet.

Développer les partenariats

L’Ecole de l’air assure par sa propre ressource humaine la majeure partie des enseignements et projets à destination des élèves. Elle bénéficie d’un corps professoral particulièrement riche et diversifié composé d’enseignants chercheurs, de professeurs civils détachés de l’éducation nationale et d’enseignants officiers issus des forces et appelés à y revenir. Cette mixité s’avère être une réelle force, intégrant parfaitement la dimension militaire dans une formation académique moderne.

En outre, la formation académique à l’Ecole de l’Air s’enrichit de très nombreux partenariats qui donnent du sens à l’enseignement dispensé (sollicitation de vacataires, organisation de séminaires, enseignements de l’école reconnus et validés par des diplômes externes).

Valoriser l’aviateur

Intrinsèquement, la formation de l’expert de l’utilisation militaire du milieu aéronautique développe l’identité de l’aviateur. En effet, de nombreux enseignements et ressources pédagogiques présentent la spécificité de la troisième dimension (aérodynamique, radar, séminaire espace, histoire de l’aviation…).

Ces formations sont valorisées par la délivrance de titres académiques reconnus (diplôme d’ingénieur, diplôme de l’IEP d’Aix en Provence, Master logistique de soutien, licence professionnelle maintenance des systèmes pluritechniques aéronautiques option Aéronef d’état et domaine aérien, licence professionnelle développement et administration Internet et Intranet, licence management public, diplôme d’université acteurs de la défense et facteurs de sécurité).

Enfin, l’expertise reconnue des enseignants de l’Ecole de l’air et leur sollicitation régulière par les organismes partenaires extérieurs témoigne de l’excellence de ses cadres et contribue à valoriser l’aviateur.

Les projets emblématiques

De très nombreux projets menés par des élèves de l’école de l’air, notamment de fin d’étude d’ingénieur, de master et de licence, sont encadrés sur place. Ces projets, qu’ils soient scientifiques ou orientés sciences humaines, sont en lien étroit avec les missions et les moyens de l’Armée de l’Air.

Le projet FUSEX est un exemple de mobilisation de compétences et de connaissances au profit de la 3ème dimension. Il s’agit de concevoir une petite fusée répondant à un cahier des charges imposé par le CNES. Au terme de ce projet, la Fusex prend part, pour son lancement, à une campagne de tir sur le centre d’essais missile de Biscarosse (DGA).

Les orientations pour l’avenir

L’école connait actuellement une refonte importante de ses cursus de formation. S’agissant de la formation académique, l’Ecole de l’air cherche à apporter une meilleure lisibilité dans l’offre de formation, tout en permettant aux élèves qui y sont admis d’atteindre le meilleur niveau universitaire possible en fonction de leurs acquis. Ainsi, quatre cours sont proposés aux élèves en fonction de leur niveau de recrutement :
- Un Cours de Master (CMEA) sanctionné par l’un des diplômes suivants : diplôme d’ingénieur de l’Ecole de l’air ; diplôme de master d’études politiques et diplôme de l’IEP d’Aix-en- Provence ; diplôme de master de l’université d’Aix-Marseille ;
- Un cours de Licence (CLEA) visant à la délivrance d’un des diplômes de licence de l’université d’Aix-Marseille ;
- Un cours spécial réservé aux élèves officiers étrangers (CSEA) ;
- Un cours consacré à la formation militaire et générale de l’officier (COEA), dédié aux officiers issus du rang, officiers sous contrat, volontaires aspirants, officiers de réserve ainsi qu’aux élèves de l’école polytechnique, de l’école nationale supérieure de techniques avancées (ENSTA-Bretagne) et aux élèves ingénieurs militaires d’infrastructure (IMI).

Par ailleurs, l’Ecole de l’air s’engage dans le maintien de l’excellence de sa formation, dans un contexte financièrement contraint, où les nouvelles technologies et méthodes pédagogiques évoluent très vite. Elle met en place un campus numérique en poursuivant l’investissement dans de nouvelles méthodes pédagogiques telles que l’APP (Apprentissage par Projets), les MOOC (Massive Open Online Courses), la formation (ouverte) à distance ainsi que les infrastructures techniques associées.

formation_academique2 formation_academique3