Une histoire qui commence en 1925...

 

guynemer21925 : D’abord établi à Versailles, le Centre d’études de l’aéronautique devient par changement de dénomination l’École militaire et d’application de l’aéronautique.

1935 : L’École de l’air est créée en 1935, deux ans après l’Armée de l’air, et s’installe provisoirement dans l’aile des « Petites Écuries » du château de Versailles. Elle fait sienne la devise « Faire Face » du Capitaine Guynemer, prestigieux pilote de chasse tombé au combat en 1917, et qui donne son nom à la première promotion de l’École. Depuis, la tradition se perpétue, et chaque promotion porte le nom d’un «ancien» à la carrière exemplaire.

les débuts aux petites écuries de Versaille 1936

1937 : Création du bataillon de l’air 130 à Salon-de-Provence et arrivée des élèves de la troisième promotion de l’École de l’air.

 

1939/1945 : Au début de la guerre, l’École de l’air est sujette à des mutations.

1940 : Installation de l’École de l’air à Mérignac.

1941 : Installation de l’École de l’air à Collioure au Château des Templiers. Puis retour à Salon de la promotion «Lieutenant-colonel Dagnaux».

1942 : Les Allemands investissent la Base aérienne. L’École de l’air est à nouveau dispersée, son drapeau est caché dans le Massif Central, puis secrètement acheminé jusqu’à Marrakech où elle renaît officiellement.

1945 : Création du Centre d’enseignement supérieur aérien (CESA) à l’École militaire (Paris).

1946 : L’École de l’air, qui regroupe désormais l’École de l’air et l’École militaire de l’air, regagne la Base aérienne 701.Implantation de l'EA à Salon les eleves devant les baraquements provisoires en 1937

1953 : Création de l’École du commissariat de l’air.

1973 : Création du Cours spécial de l’École de l’air (CSEA).

1994 : Création du Cours spécial de formation des officiers (CSFO).

2002 : De juin 2002, avec l’arrivée des premiers personnels, jusqu’à la fin 2006, le Centre de recherche de l’Armée de l’air (CReA) s’est progressivement installé à Salon-de-Provence, au sein de l’École de l’air.

2006 : Création du Groupement des Écoles d’administration de l’Armée de l’air (GEAAA) regroupant :
° l’École des commissaires de l’air,
° l’École de gestion et d’administration de l’Armée de l’air.

2007 : S’inscrivant dans le cadre de la réforme AIR 2010 et en application des directives de la Direction des ressources humaines de l’Armée de l’air (DRH-AA), les Écoles d’officiers de l’Armée de l’air (EOAA), nouvelle appellation de l’ensemble des écoles implantées à Salon-de-Provence et à Paris, se voient confier la mission du continuum de formation des officiers, de l’entrée en école jusqu’à l’enseignement militaire supérieur.
Création du Centre d’enseignement militaire supérieur Air (CEMS Air) à l’École Militaire à Paris, qui reprend les missions de formation du Centre d’enseignement supérieur aérien.
Forte accentuation de l’ouverture à l’international.

2009 : Chaque élève effectue un séjour à l’étranger d’au moins deux mois durant l’ensemble de sa scolarité (stage d’enseignement par la recherche, stage de fin d’études, échanges de scolarité…).
L’École est qualifiée ERASMUS.

2010 : L’École de l’air fête ses 75 ans.
Ouverture de la formation au cursus IEP.

2011 : Intégration au groupe ISAE.

2012 : Arrivée des Cirrus SR 20 et SR22, en remplacement des TB 10 et 20, au CFAMI.

2013 : La Base-Écoles fête ses 75 ans d’implantation à Salon-de-Provence, ainsi que les 60 ans de la Patrouille de France.
Création et implantation de l’École des Commissaires des Armées (ECA).