Les questions les plus fréquentes

Répondez à toutes vos questions

En tout premier lieu, n’hésitez pas à vous adresser au centre d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA) de votre département. Vous trouverez les adresses dans l’annexe de la notice du concours concerné et mise en ligne sur ce site. Les CIRFA seront disposés à répondre à vos questions et à vous orienter sur les carrières proposées et les différents concours qui s’offrent à vous. Vous pouvez également consulter le site de la sous-direction du recrutement de l’Armée de l’air : www.air-touteunearmee.fr/

Reportez-vous aux avis de concours et notices mis en ligne sur ce site et celui de la sous-direction du recrutement précédemment cité. Ceux-ci fixent les modalités pratiques d’organisation et de déroulement de ces concours, notamment le détail des épreuves. Concernant les épreuves écrites du concours sur épreuves (CPGE) d’admission à l’École de l’air, reportez-vous à la notice du Service des concours communs polytechniques sur le site ccp.scei-concours.fr.
IMPORTANT : il est impératif que vous preniez connaissance des divers textes (notices + avis de concours) mis à votre disposition pour chaque concours afin d’assurer le bon déroulement des opérations (inscriptions, prises de rendez-vous…).

Oui : celles-ci sont détaillées dans l’instruction n°800/DEF/DCSSA/AST/AME relative à l’aptitude médicale aux emplois du personnel navigant des forces armées du 20 février 2008. De manière générale, les candidats souhaitant intégrer l’École de l’Air et ce pour les trois corps (Air-Méca-Base), doivent présenter l’aptitude physique à subir les épreuves sportives et l’entraînement militaire dispensés par la formation lors d’une visite médicale. Les candidats PN admissibles devront en outre satisfaire aux normes d’aptitude lors de la visite prévue lors des épreuves orales et sportives dans un centre d’expertise médical (CEMPN de Paris, Bordeaux ou Toulon selon les créneaux de disponibilités). Pour plus de détails sur l’aptitude médicale, reportez-vous à la notice du concours concerné.

Le candidat doit être âgé d’au moins 17 ans au 1er septembre de l’année du concours, comme le stipule l’article L.4132-1 du code de la défense. Les conditions d’âge et de diplôme par concours sont spécifiées à l’article 4 du décret 2008-943 du 12 septembre 2008 modifié et précédemment cité.

RÉCAPITULATIF :

concours sur épreuves d’admission à l’École de l’Air :
- ouvert aux candidats titulaires d’un diplôme de fin de second cycle de l’enseignement secondaire général, technologique, professionnel ou titre reconnu équivalent ou d’un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau IV et âgé de 22 ans au plus au premier janvier de l'année du concours ;
- option « sciences politiques » ouvert aux candidats titulaires d’une licence de l’enseignement supérieur général ou technologique ou titre reconnu équivalent ou d’un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II et âgés de 22 ans au plus au premier janvier de l'année du concours ;
- option « sciences » ouvert aux candidats titulaires d’une licence de l’enseignement supérieur général ou technologique ou titre reconnu équivalent ou d’un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II et âgé de 22 ans au plus au premier janvier de l'année du concours ;
- concours sur titres :
ouverts aux candidats titulaires d’un diplôme ou d’un titre conférant le grade prévu par le décret n° 99-747 du 30 août 1999 relatif à la création du grade de master figurant sur une liste établie par arrêté du ministre de la Défense et âgés de vingt-cinq ans au plus au premier janvier de l'année du concours.

Nota : condition d’âge appréciée au 1er janvier de l’année du concours, quel que soit le concours.

Conformément à l’article 6.2 du décret 2008-943 du 12 septembre 2008 modifié portant statut des corps des officiers des bases de l’air, des officiers mécaniciens de l’air et des officiers des bases de l’air, « nul ne peut se présenter plus de trois fois au même concours ». Vous avez donc jusqu’à 3 tentatives par concours, sous réserve, bien sûr, de remplir de nouveau à chaque tentative les conditions d’âge, de diplômes… EX : vous vous présentez en 2010 et vous échouez : vous pouvez vous représenter en 2011 et 2012.

Oui : si vous avez obtenu un diplôme dans un autre État membre de l’Union européenne ou dans un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen, et que vous souhaitez vous présenter à l’un des concours d’admission à l’École de l’Air ,vous devez au préalable prendre contact avec les Écoles d’officiers de l’Armée de l’air de Salon de Provence (EOAA) en envoyant une copie de votre diplôme par mail à l’adresse suivante : drhaa-desc-off-recrexterne.gestionnaire-rh.fct@intradef.gouv.fr ou contacter le centre international d'études pédagogiques (CIEP), avant de poser votre candidature: www.ciep.fr

Les épreuves sportives fixées par l’arrêté du 24 novembre 1998 modifié sont communes aux concours d’entrée aux grandes écoles militaires. Elles sont composées d’une épreuve de natation, d’une course de vitesse, d’une course de fond, ainsi que du grimper de corde. Vous trouverez le détail et le barème des épreuves dans la notice du concours concerné.

Oui : l’arrêté du 19 mai 2009 fixant la liste des diplômes et titres requis pour l’admission au concours sur titres de l’École de l’air prévoit dans son article 2 que les candidats autorisés à concourir soient titulaires : - d’un diplôme de master (troisième cycle de l’enseignement supérieur) ou titre reconnu équivalent par le ministre chargé de l’Enseignement supérieur; - d’un titre d’ingénieur délivré dans les conditions fixées par l’article L. 642-1 du code de l’éducation; - d’un diplôme remis par un établissement autorisé à délivrer un diplôme officiel visé par le ministre chargé de l’Enseignement supérieur et préparant à des emplois de niveau 1.

Oui : les candidats qui, en raison de la date tardive du dernier examen pour l’obtention du diplôme requis, ne pourraient en fournir une copie sont autorisés à le produire ultérieurement sous réserve de le préciser dans une déclaration sur l’honneur et de fournir une attestation de l’établissement indiquant que vous êtes bien dans l’année d’obtention du diplôme (du type certificat de scolarité). Vous devrez donc présenter une copie de votre diplôme avant le 1er décembre de l’année d’admission à l’École de l’air.

Oui, vous trouverez les annales des épreuves écrites du concours sur le site du Service des concours communs polytechniques. Vous pouvez également consulter les rapports des épreuves orales sur notre site. N’oubliez pas que ces rapports sont mis en ligne afin de vous aider à optimiser vos chances de réussite ! N’hésitez donc pas à les consulter.

Vous devrez impérativement suivre la procédure indiquée par le Service des concours et écoles d’ingénieurs (SCEI) sur le site : www.scei-concours.fr . L’intégration qui vous sera proposée dans l’une des écoles que vous aurez choisies dépendra :
- de votre rang dans le classement pour chaque concours ;
- du classement de vos vœux (écoles classées par ordre de préférence) ;
- du nombre de places offertes pour chaque école.
Le classement de vos vœux a donc une grande importance. Il convient de bien s’informer sur l’ensemble des écoles avant d’effectuer le classement sur le site Internet du SCEI aux dates indiquées (consulter la plaquette « Intégrer une école »). De plus, une date limite sera fixée et après laquelle aucune modification ne sera acceptée. Après le classement de vos vœux, suivront les propositions d’intégration (oui définitif – oui mais – non mais). Vous devrez répondre à ces propositions selon le mode opératoire défini dans la plaquette citée plus haut. Dès lors qu’une proposition d’intégration dans une école aura été faite par le SCEI, vous ne pourrez plus prétendre à l’intégration dans une autre école que vous aurez classée moins favorablement.

Vous ne trouvez pas la réponse?

CONTACTEZ-NOUS